Islande et îles Féroé

Un voyage sur mesure en Islande peut aisément se combiner avec un itinéraire au volant dans l’archipel des îles Féroé. Au départ de Reykajvik, deux vols directs par semaine (le lundi et le vendredi) assurent la liaison entre ces deux terres viking.

Perdu au milieu de l’Atlantique nord entre l’Islande et le Danemark, cet archipel de 18 îles aux paysages verdoyants, à la météo similaire à l’Islande et à la tranquillité rare réunit environ 50000 habitants, près de 80000 moutons et plus de 300 espèces d’oiseaux marins pour le plus grand plaisir des amateurs d’ornithologie.

Cette terre sauvage aux impressions de bout du monde méconnue des touristes révèle des paysages impressionnants, une nature intacte et un climat vivifiant. De nombreux sentiers de randonnée sillonnent les îles, la population est très accueillante et la culture féringienne est riche : pour les amoureux d’une nature préservée et des paysages scandinaves, un voyage aux îles Féroé représente une expérience à ne pas manquer !

L’archipel se découvre essentiellement au volant, à son rythme, en autonomie. Au départ de la capitale Tórshavn, routes, ponts, tunnels et ferries rayonnent jusqu’aux plus petits villages, dont l’isolement participe au charme et à l’authenticité des îles Féroé.

Tórshavn, la capitale

Tórshavn avec environ 20000 habitants est l’une des plus petites capitales du monde. Dans cette ville à taille humaine, les voyageurs aiment déambuler en hiver comme en été. Visiter Tórshavn passe par une balade le long de la forteresse de Skansin - construite vers 1580 pour protéger les habitants des pirates, une découverte du quartier de Tinganes - au charme fou et reconnaissable par ses nombreuses bâtisses rouges aux toitures végétales, une promenade sur le pittoresque port en admirant les nombreuses maisons colorées et les bateaux traditionnels en bois.

Visiter Tórshavn, c’est aussi flâner dans la rue commerçante Niels Finsens Gota à la recherche d’un authentique pull en laine féringienne, et déguster des spécialités locales en buvant une Föroja Bjór, une bière distillée aux îles Féroé.

Les voyageurs les plus gastronomes peuvent se laisser tenter par le Koks, seul restaurant étoilé au guide Michelin de l’archipel, qui sert une étonnante cuisine danoise pour le plus grand plaisir des papilles.

En été, il est possible d’embarquer à bord de la Norðlýsið pour une superbe croisière au départ de Tórshavn. Cette goélette viking et son amical et sympathique capitaine emmènent les clients-voyageurs passer une formidable journée mêlant culture, nature, histoire et partage de la vie locale.

Les Vikings

Essentiellement concentré vers la côte sud-est de l’île de Streymoy (où se trouve Tórshavn), le patrimoine culturel viking fait partie intégrante de l’histoire des îles Féroé : Kirkjubøur, autrefois centre culturel et épiscopal de l’archipel ; la cathédrale médiévale Saint-Magnus érigée vers 1300 ; l’église Ólavskirkja construite en 900 ; ou encore la Kirkjubøargarður (la plus ancienne maison de bois au monde à être toujours habitée, construite en 1111).

Les passionnés d’histoire viking se rendent également dans le charmant port de pêche de Kvívík sur l’île de Borðoy, où les vestiges d’une l’église viking trône au milieu du village actuel, ou encore sur l’île d’Eysturoy dans le village de Leirvík pour découvrir le site archéologique de Toftanes avec les premières habitations vikings et les vestiges d'une ferme viking du Xème siècle.

Mykines, Nólsoy Sandoy et Vagar

Passer une journée sur les nombreuses petites îles de l’archipel est sans conteste la meilleure façon de découvrir les îles Féroé, pour s’imprégner de l’état d’esprit féringien, se régaler des paysages déchiquetés des côtes et en saisir la beauté sauvage.

Les falaises de l’île de Mykines sont internationalement connues des amateurs d’ornithologie pour abriter l’un des plus grands nombre d’oiseaux au monde. Ce paradis des oiseaux, classé patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2012, n’est accessible qu’en bateau depsui Sorvagur. Si le village de Mykines n’est peuplé que d’une vingtaine de personnes seulement, ce sont bien des milliers de macareux, de fous de Bassan et autres oiseaux marins qui accueillent les voyageurs. Dans ce sanctuaire, les macareux sont partout : dans le ciel, sur les falaises ou même nichés dans l’herbe verte. Découvrir Mykines compte parmi les visites incontournables lors d’un itinéraire dans les îles Féroé en été.

L’île de Nólsoy, où le temps semble s’être arrêté depuis des dizaines d’années, se visite à pied le long d’un sentier de 9km. Une belle balade qui permet d’observer l’énorme phare, l’immense colonie de pétrels, et la plus grande attraction de l’île, le bateau Diana Victoria : Ove Joensen a quitté Nólsoy en juillet 1986 pour rejoindre Copenhague à la rame dans ce bateau qu'il avait lui-même construit, soit 1700km en 41 jours.

Consacrer une journée à l’île de Sandoy est l’occasion de découvrir la magnifique baie de Søltuvík, de se balader sur la vaste plage tout en trempant les pieds dans l’eau froide de l’Atlantique nord, et surtout, marcher sur les seules et uniques dunes de sable qui existent aux îles Féroé à Sandur, l’un des plus anciens villages des îles Féroé auquel elles ont donné le nom.

Sur l’île de Vagar, les voyageurs restent ébahis devant le spectacle du lac Sørvágsvatn, qui se jette directement dans l’océan Atlantique du haut d’impressionnantes falaises.

Partir aux îles Féroé, c’est découvrir au fil de la route de ravissants villages côtiers aux maisons multicolores dont certaines au toit recouvert de tourbe, des falaises abruptes, des habitants accueillants, des plages de sable noir, des très beaux sentiers de randonnée, des dunes incroyables, des ports de pêche pittoresques, des falaises envahies d’oiseaux et de jolis chemins de randonnée. Un séjour aux îles Féroé est inoubliable ! 

Nos visiteurs ont également consulté les pages suivantes

Contactez votre créateur de voyage